DEREK SPEIRS

MATELOT-CHEF (ret)


Derek a servi comme cuisiner sur les sous-marins de la Marine royale canadienne. En octobre 2004, il faisait partie de l’équipage du HMCS Chicoutimi, devenu tragiquement célèbre lors d’un convoyage dans l’Atlantique Nord ayant pour objectif de ramener le sous-marin au Canada depuis l’Écosse. Lors de ce voyage, une explosion électrique engendra une incendie à bord du sous-marin, causant d’importants dommages et entraînant la mort d’un membre de l’équipage. Le naufrage dura cinq jours. Suite à cet incident, Derek a développé un trouble de stress post-traumatique sévère et a commencé à souffrir de crises épileptiques. Lors d’une crise, il s’est fracturé la colonne vertébrale et doit maintenant composer avec une lombalgie chronique, en plus de jongler avec une dépression. Il a été libéré des Forces en 2011 après 22 ans de service.

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

« Le premier soir, on pensait 
qu’on allait tous mourir.


Durant les premières 24 heures, on n’avait pas de communication, pas d’électricité. On était dans une grosse tempête, dans le noir. On était à la merci de l’océan. Ça a pris plusieurs jours avant que les secours arrivent et qu’on soit remorqués jusqu’en Écosse. Le deuxième jour, ils ont évacué trois blessés en hélicoptère. C’est à ce moment là qu’on a su que Chris était décédé.


Après l’accident, j’ai commencé à avoir des pertes de mémoire et des symptômes de stress post-traumatique. Deux ans plus tard, j’ai fait une crise épileptique et je me suis cassé le dos à cinq endroits. Après avoir fait plusieurs tests, le neurologue m’a dit que c’était causé par le stress. Ils m’ont mis sur des médicaments et ça a réglé mes symptômes, mais je n’étais plus déployable.


Dans les Forces, si tu n’es plus déployable, tu n’es plus employable. J’ai paniqué. Toute ma vie, depuis l’âge de 17 ans, j’avais été dans les Forces armées. C’était tout ce que je connaissais. Une journée j’étais militaire, puis la journée d’après je ne l’étais plus. »

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×

Photo: Archives personnelles Derek Speirs

×
Using Format